Les Colloques

pierre noote.jpg
Katrin-Janser_large.jpg

Chaque matin de 10h00 à 12h30, les Colloques mettent en présence les festivaliers et les 3 compagnies qui ont présenté leur spectacle la veille au soir. Ces réunions ont pour but l’échange sur la manière de travailler des groupes, les pratiques du Théâtre Amateur en vigueur dans leur pays. Ils sont animés par Pierre Notte (France) et Katrin Janser (Suisse). Retrouvez ci-dessous leur programme :

 

1009507-Drapeau_de_la_Hongrie.jpg
drapeau-slovaquie.jpg

Mercredi 18 août

Mask_coul_trans_edited.png
drapeau-etats-unis.jpg
drapeau-portugal.jpg
langfr-225px-Flag_of_the_Central_African

Jeudi 19 août

bekgique.png

Vendredi 20 août

sloivenie.png
Mask_coul_trans_edited.png
drapeau-espagne-avec-ecusson.jpg
langfr-225px-Flag_of_Lithuania.svg.png
drapeau-france.jpg

Samedi 21 août

Dimanche 22 août 

flag-1040573_1280.png
langfr-225px-Flag_of_Italy.svg.png
drapeau-finlande.jpg

Principaux thèmes abordés

Historique de la compagnie
Buts et objectifs artistiques de la compagnie

Vie du groupe et organisation

Processus de création au sein du groupe

Contexte culturel dans lequel le groupe évolue au sein de son pays

Relations du groupe avec le Centre National de l’AITA/IATA et à l’international.

Les Ateliers

FF03.jpg
Scilla01.jpg

Atelier 1 : Francesco Facciolli et Scilla Sticchi

Pourquoi le masque ?

 

En couvrant l’expression faciale de l’acteur, le masque oblige à retourner aux racines de sa propre présence dans l’espace scénique. Les gestes doivent être amplifiés et tout est orienté vers le corps, à l’intérieur d’un processus qui conduit l’acteur vers un sens complètement nouveau de sa propre présence dramatique.
L’analyse du Mouvement et l’Improvisation donnent aux participants la conscience corporelle et les savoir-faire techniques pour explorer l’univers du masque scénique : fluidité dans ses émotions, intelligence de ses instincts, attention à l’espace et rigoureuse technique de l’articulation des gestes.

 

On ne porte pas le masque : on joue avec !

 

Le masque représente un instrument extraordinaire de formation pour l’artiste puisqu’il prépare au travail du personnage, ce qui est la base de tout langage théâtral et qui l’accompagne vers la dimension poétique de la scène. Après le travail sur le masque neutre et la découverte de sa situation relative, l’acteur est prêt à explorer les formes humaines en mouvement et rencontre ainsi les masques larvaires.

 

Il s’agit de grands masques aux formes simples et essentielles qui proviennent du Carnaval traditionnel de Bâle, en Suisse. Ils arrivés au théâtre grâce à Jacques Lecoq qui découvrit leur valeur pédagogique dans la formation au mouvement théâtral.

 

Tout débute dans le monde des larvaires. L’acteur y apprend à :

  • Simplifier et amplifier les gestes ;

  • Explorer le masque comme une forme en mouvement dans l’espace et trouver le corps qui l’anime ;

  • Explorer le coté animalier et fantastique du masque.

 

Mercredi 18/08, jeudi 19/08, vendredi 20/08, samedi 21/08

Katrien V.jpg

Atelier 2 : Katrien Vanreusel 

Tous ensemble!

Créer un chœur moderne dans une pièce classique.

Les textes classiques sont intemporels et universels. Il n'est pas surprenant qu'ils se répètent maintes et maintes fois et fassent partie de notre mémoire collective.

Mais pouvez-vous prendre une pièce aussi classique comme point de départ d'une dramaturgie plus ouverte dans laquelle le texte, la narration visuelle et le jeu physique coexistent en tant que systèmes de signes équivalents ? Que voulait dire l'écrivain ? Et que voudriez-vous exprimer avec cela au présent ? Quel texte ne doit pas être touché ? Et quel texte pouvez-vous supprimer ? Que pouvez-vous physiquement y substituer ? Comment pourriez-vous traduire le sens en langage visuel ? Dans cet atelier, nous étudions comment ajouter du sens au texte en utilisant un travail de choeur physique.

 

Nous utiliserons la tristement célèbre confrontation de Shakespeare entre Macbeth et Lady Macbeth comme point de départ.

 

En jouant, vous rechercherez des mouvements, des rythmes, des gestes, des compositions de groupe,... qui donnent lieu à une vision rafraîchissante et surprenante du texte.

 

Mercredi 18/08, jeudi 19/08, vendredi 20/08, samedi 21/08